Potiers II

  • 2013
  • Bruxelles

Construit en 1965, l’immeuble Potiers II fait partie d’un ensemble dont la construction est envisagée dès la fin des années ’20 du siècle dernier.

Redessiné dans les années ’50 suivant les principes de l’urbanisme moderniste, le site comprend un premier immeuble de 62 logements sur 7 étages, construit en 1955 le long de la rue des Potiers (Potiers I), et un second bâtiment, de 1965, concerné par la présente étude (Potiers II), développé sur deux ailes à l’angle de la rue du Vautour et de la rue d’Anderlecht.

Le projet Potiers II consiste à rénover les 89 logements en optimisant l’aménagement des espaces intérieurs disponibles, leur éventuelle extension et diversifier l’offre en logements. Celui-ci propose au final 56 logements.

2013 – Lauréat concours

POTIERS_ 5
1

Le socle du bâtiment existant, à l’échelle du bâti environnant, abrite une crèche au rez-de-chaussée et 1er étage, ainsi que l’habitation du concierge et quelques commerces, tandis que 88 logements occupent les étages 2 à 12 de la tour. Entre ces deux immeubles, une plaine de jeux verdurisée, ouverte sur la rue de la Verdure, élargit et aère la rue des Potiers rendue piétonnière.

Au cours des années ’90 et 2000, plusieurs projets modifient le site pour lui donner son visage actuel : La crèche est transformée en ateliers d’artistes (aile rue du Vautour) et en locaux associatifs (aile rue d’Anderlecht)

 

2

Le bâtiment existant est déconnecté du tissu urbain de par son gabarit, son homogénéité, son implantation isolée, son raccord au sol et par le traitement de ses pignons. Le bâtiment est indifférent à sa position, ainsi qu’à l’orientation et à son hauteur.

 

POTIERS_ 1 assemblage
plans
3

Le projet consiste en un travail de reconnexion au quartier par différentes approches :

1 . Par le plan :
La situation actuelle n’offre que des appartements mono-faces, soit nord soit sud. La situation proposée permet de donner une double orientation pour un maximum d’appartements.

 

4

2 . Par la modification de l’échelle :
Une série d’éléments sont rajoutés sur les façades Sud et Ouest avec pour objectifs de donner à l’ensemble une échelle plus appropriable, de s’ouvrir vers les bonnes orientations et de « désymétriser « le bâtiment.

3 . Par la qualité des logements:
L’ajout des boîtes augmente les surfaces et permet de les doter d’une chambre lumineuse et de taille agréable.

4 . Par la disposition des annexes aux logements :
L’ajout des boîtes augmente la surface du logement et permet à l’appartement de retrouver un champ plus large d’orientations favorables (Sud-Ouest). Des vues croisées entre espaces intérieurs apparaissent et les notions de profondeur sont plus présentes. Les perspectives s’agrandissent et intègrent la terrasse comme un tampon visuel pour distancier les espaces intérieurs entre eux.

boites complet2