La Roue

  • 2011 - 2018
  • Bruxelles

Contrairement à Paris, Bruxelles a procédé, il y a plus de cent ans, à la jonction de ces deux gares. Dans la douleur : ces travaux titanesques ont éventrés une partie de la ville et laissent encore, aujourd’hui, des traces dans le tissu urbain : mitage, chancres, ruines.

En 2010, nous avons remportés un concours pour construire 57 logements sociaux le long des voies, sur une des dernières par- celles. Nous avons créé un espace public au rez, privilégié les logements traversants, multiplié les typologies et les brisures pour atténuer la fatalité du train. De grands balcons obliques, tels des transats, sont autant d’absorbeurs acoustiques.

2011 – Lauréat concours

 

roue intentions.vwx
1

Le projet résulte comme réponse à l’impact entre les composants urbains du site et l’orientation. La parcelle est entourée de murs mitoyens élevés et est située à côté de la voie ferrée, celle-ci représentant une réelle rupture urbaine pontuée par de gabarits significatifs. De plus, l’espace public présent est caractérisé comme résiduel de l’espace entre la jonction et les bâtiments préexistants excepté celle du nouvel aménagement du Recyclart.

2

Le travail sur la volumétrie permet au projet de s’adapter aux gabarits existants et de limiter au maximum les ombres portées sur lui-même afin de garantir un bon ensoleillement à chacune de ses parties ainsi que sur ses voisins proches. La composition du projet permet de définir clairement deux espaces publics différents et de minimiser sont impact au sol afin de garantir une forte proportion de sol perméable au rez-de-chaussée.

roue intentions.vwx
roue intentions.vwx
3

Le bâtiment ne comporte pas de logement au rez-de-chaussée. Tenant compte des difficultés d’éclairement et du bruit de la rue, le choix a été de dédié cet espace à l’élargissement de l’espace public, les halls d’entrée éclairés naturellement, un local commun pour les habitants et de parkings couvert à l’arrière de la parcelle. Ce choix permet d’éviter des constructions au sous-sol étant donné son mauvaix état et la présence d’une nappe phréatique.

4

Le projet prévoit l’ensemble des chambres à l’arrière afin de laisser la place au sud ou ouest aux pièces de vie traversantes ainsi que pour bénéfcier d’un plus grand calme en s’eloignant au maximum des nuisances sonores liées au chemin de fer. Tous les logements disposent aussi d’un espace extérieur, une cuisine éclairée et ventilée naturellement et un débarras ou une cave privée.

roue intentions.vwx