Anvers

  • 2020
  • Bruxelles
Ce projet de 14 logements collectifs, d’un grand jardin et d’une antenne pour les gardiens-animateurs de parc, s’implante chaussée d’Anvers. Le contexte urbain y est dense, sur un terrain très long qui part de la Chaussée d’Anvers et s’arrête au parc de la Senne. Cette particularité offre au projet une opportunité de continuité verte inédite.
200427-Anvers-A3 V2016 v2021
1

Le projet s’implante de manière à favoriser l’ouverture, la fluidité et les continuités visuelles à travers le site. Ainsi, depuis la Chaussée d’Anvers, une grande et large porte cochère sur 2 étages permet de voir le projet jusqu’au nouveau parc de la Senne.

2

Les logements sont implantés dans la partie avant de terrain (côté Chaussée d’Anvers) et profitent tous d’une double orientation. Ils sont accessibles par des escaliers et coursives volontairement plus larges qui favorisent l’appropriation et les rencontres entre les habitants.

2
201021-Anvers-AVP
3

L’implantation de l’antenne en fond de parcelle (dans la partie la plus étroite) offre quant à elle une grande visibilité depuis le parc et un contrôle social. Un retrait latéral de 4 mètres le long du bâtiment garantit une continuité́ verte en intérieur d’îlot, et souligne l’intention de créer des espaces ouverts, facilement appropriables par les habitants.

4

Vue depuis le porche à travers le site.

201021-Anvers-AVP